LES GRANDS PROJETS

Notre vision d'avenir pour Meximieux

 

Nous avons mis 3 thématiques au coeur de notre réflexion :

  • Meximieux, ville éco-citoyenne
  • Meximieux, ville du lien entre les habitants
  • Meximieux, ville d’avenir

Découvrez notre vision environnementale pour Meximieux.

Pollutions, réchauffement climatique, diminution rapide de la biodiversité …

Tels sont les grands enjeux environnementaux

La municipalité de Meximieux veut y répondre de manière concrète, en s’appuyant sur les initiatives innovantes des habitants et des associations. Pour réduire les pollutions et limiter le réchauffement climatique, nous souhaitons :

Renforcer la qualité environnementale de nos bâtiments

La ville poursuit l’isolation de ses bâtiments et améliore leur régulation thermique. Elle remplacera ses chaudières en fin de vie par des systèmes à faible émission de CO2. Les nouveaux bâtiments, comme notre futur lycée, seront à haute qualité environnementale et conformes au label Bâtiment Bas CArbone (BBCA).

Rendre notre éclairage public éco-responsable 

Nous allons généraliser l’utilisation des ampoules à très basse consommation de type LED. Comme bien d’autres communes, nous adapterons à certains endroits l’intensité de l’éclairage public : c’est bon pour la biodiversité (insectes, oiseaux, chauves-souris…) et cela réduit la consommation d’électricité et donc les dépenses.

Aller vers le zéro déchet

Le tri sélectif est étendu en 2021 aux emballages en plastique : c’est l’occasion d’une nouvelle sensibilisation des citoyens. Des conteneurs enterrés de collecte sélective (ou points d’apport volontaire) sont mis en place. La lutte contre les dépôts sauvages sera poursuivie.

L’utilisation des produits à usage unique doit être réduite.

Le zéro papier est progressivement instauré dans les services communaux : ainsi dès 2021, la ville est pilote dans la dématérialisation des documents d’urbanisme et le Conseil Municipal travaille désormais sans papier.

Réduire la pollution due aux déplacements

Nous poursuivrons l’installation de bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques. La ville réduira l’empreinte carbone de son propre parc de véhicules.

La navette mise en place pour faciliter les déplacements des personnes âgées vers le marché et la zone médicale n’avait pas trouvé son public : nous cherchons des modalités mieux adaptées, comme le transport à la demande.

Le co-voiturage se développe d’ores et déjà, en particulier en direction du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain.

Nous favoriserons les circuits courts d’approvisionnement : marché, entreprises locales, AMAP… Ceciconcerne en particulier nos cantines scolaires.

Développer les déplacements à vélo et à pied

La ville a élaboré son plan vélo avec la contribution du Conseil Municipal des Jeunes (CMJ). 22 zones de stationnement pour vélos sont prévues : mi 2021, 14 ont déjà été réalisées.

Il faut également achever le maillage des pistes cyclables dans Meximieux et continuer l’interconnexion avec les communes voisines : la prochaine étape est la liaison avec le futur Lycée situé dans la plaine puis Charnoz. Une subvention de la CCPA (Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain) encourage d’ailleurs les habitants à s’équiper de vélos électriques.

Il faut aussi faciliter les déplacements à pied : des sièges monoplaces ponctueront la ville et permettront aux femmes enceintes et aux personnes âgées ou à mobilité réduite de se reposer.

Notre plan de mise en accessibilité de tous les bâtiments communaux pour les personnes à mobilité réduite sera bientôt achevé, et nous poursuivrons la mise en accessibilité des voiries communales.

La conduite citoyenne sera favorisée par des aménagements réduisant la vitesse des véhicules motorisés.

Nous poursuivrons la sécurisation des passages piétons.

Avoir une charte sur le remplacement des arbres

Il est parfois nécessaire de couper des arbres sur le domaine public car ceux-ci peuvent présenter des maladies contagieuses pour les autres arbres ou bien tout simplement car ils sont morts et présentent alors des risques pour les citoyens. Mais cela ne se fait pas sans avoir une politique de remplacement.

C’est pourquoi la ville de Meximieux va s’équiper d’une charte sur les arbres qui préconisera de remplacer tout arbre coupé par deux autres de préférence de la même essence.

Pour ce qui est du domaine privé, le remplacement des arbres abattus lors de la construction d’un lotissement ou d’une habitation a déjà été intégré dans le Plan Local d’Urbanisme.

Préserver une qualité de vie agréable et saine, dans une petite ville à la campagne

Nous créerons un 4 ème parc et un anneau vert autour de Meximieux. Ce quatrième parc s’étendra sur 11 ha, dans la continuité de l’étang de l’Aubépin. Ceci permettra de parcourir une boucle de 5 km à pied ou à vélo autour de Meximieux, en passant par l’Aubépin et la Coulée Verte.

La butte du Château sera aménagée en éco-parc, avec verger, prairie, vigne et espaces de repos.

Le cheminement de l’eau à la Coulée Verte sera revu pour éviter assèchements et débordements.

La maitrise de notre urbanisation nous permettra de maintenir 70% du territoire de la commune en espaces verts.

Favoriser la biodiversité

Nous mènerons à nouveau une opération « 1000 arbres » : les plantations seront réalisées par les enfants des écoles primaires, du collège et du centre de loisirs. Une action de protection des hirondelles a été lancée en 2020.

La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) est une association nationale spécialisée dans les questions de biodiversité : un partenariat LPO-Meximieux a été initié en 2021. La LPO nous aidera à progresser. Elle va former le personnel municipal et organiser des sensibilisations auprès du public, et en particulier, des enfants. Les parcs de l’Aubépin et du Château deviennent dès 2021 des « Refuges LPO », gérés de manière écologique.

Développer l’alimentation bio et sécuriser nos ressources en eau potable

La part du bio dans les repas servis à nos enfants dans les cantines scolaires va continuer à augmenter.

Les jardins partagés bio associatifs vont être développés et un rucher communal sera créé.

Quant à l’eau potable, ce sera « l’or noir » du XXIème siècle : pour sécuriser nos ressources, la commune a souhaité, à travers le Syndicat des Eaux dont elle fait partie, diversifier ses puits de captage. Pour cela, le Syndicat des Eaux mène les études et acquiert les terrains nécessaires à la mise en place de ces nouveaux puits de captage.

Pour tout savoir sur vos démarches, consultez notre guichet virtuel.